Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Thèmes de recherche > Magnéto-optique avancée > Atomes sous champ magnétique intense

English

Rubidium en champ magnétique intense : le projet RUHMA

L’objectif du projet, basé sur l’alliance de la physique atomique, de la spectroscopie laser et des champs magnétiques intenses, est la mesure de haute précision de la réponse magnétique d’atomes neutres dans des états excités et immergés dans les champs magnétiques intenses disponible au LNCMI. Ce projet couvre la physique fondamentale (physique atomique et électrodynamique quantique), les applications à la métrologie et les retombées industrielles éventuelles. La précision et l’exactitude de la spectroscopie laser seront utilisées pour étudier le facteur de Landé des états excités pour des atomes neutres. Nous nous intéresserons plus particulièrement aux premiers états excités de différents alcalins dont les données sur les propriétés magnétiques ont une résolution limitée, alors que des études théoriques récentes ont déterminé avec précision les corrections relativistes et celles dues à l’électrodynamique quantique. Une étude sur des atomes de rubidium et de césium, pour différents états excités P, S et D, en champ magnétique statique jusqu’à 14 T et en champ magnétique pulsé jusqu’à 40 T, permettront d’améliorer la précision des mesures des facteurs de Landé de deux ordres de grandeur, où les corrections par rapport à l’électron libre sont importantes. Notre approche avec des champs magnétiques intenses pourrait être utilisée pour des applications en métrologie comme pour les horloges optiques basées sur des transitions à un ou deux photons. Des retombées intéressantes sont envisagées, comme le développement d’un outil flexible de mesure très précise du champ magnétique.

Responsable du projet : Carlo Rizzo

Membres du projet : Ennio Arimondo (Chaire d’excellence Pierre de Fermat), Stefano Scotto, Rémy Battesti, Mathilde Fouché

Collaboration : groupe BEC, département de physique, Université de Pise, Italie