Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Thèmes de recherche > Magnéto-optique avancée

English

Magnéto-optique avancée

Faraday a été le premier, en 1845, à montrer le lien entre l’optique et les champs magnétiques en observant la rotation de l’axe de polarisation de la lumière traversant un milieu sous champ magnétique transverse (effet Farraday). En 1875, Kerr montra le lien entre optique et champs électriques en observant la biréfringence linéaire induite sur un milieu par un champ électrique (effet Kerr). Ces découvertes sont à la base de notre compréhension de l’électromagnétisme. Plus tard, une biréfringence similaire induite par des champs magnétiques a été observée : l’effet Cotton-Mouton.

De nos jours, ces effets sont bien compris et sont utilisés pour étudier les atomes, les molécules et les solides. Dans une assez bonne approximation, l’interaction lumière-matière peut alors être décrite par un couplage dipolaire électrique. Cependant, les progrès expérimentaux réalisés sur les champs magnétiques et les techniques de mesure permettent d’aller au-delà de cette approximation.

Le sujet principal de nos recherches est l’étude de l’interaction lumière-matière sous champ magnétique au-delà de l’approximation dipolaire électrique locale. Les domaines concernés peuvent être très différents, avec par exemple l’électrodynamique quantique, la chimie quantique et la cinétique de réaction chimique, ou bien encore la physique hors modèle standard.


Scientifiques senior :

- Oliver Portugall pour les champs "Megagauss"

- Geert Rikken pour la magnéto-électro-optique

- Carlo Rizzo pour le projet BMV et le projet "Atomes en champs magnétiques intenses"


Dans cette section :

Champs "Megagauss"


Magnéto-électro-optique


Biréfringence magnétique du vide


Atomes sous champ magnétique intense